Vox populi, H 120 (Hector Berlioz)

From ChoralWiki
Jump to: navigation, search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Icon_pdf.gif Pdf
File details.gif File details
Question.gif Help
  • CPDL #01475:   
Editor: Philip Legge (submitted 2000-10-12).   Score information: A4, 31 pages, 528 kB   Copyright: Personal
Edition notes: full score, 2 movements, PDF file added July 12, 2002

General Information

Title: Vox populi
Composer: Hector Berlioz

Number of voices: 10vv   Voicing: TTBB.SSTTBB
Genre: SacredMotet

Language: French
Instruments: Orchestra

First published:

Description:

External websites:

Original text and translations

French.png French text

Ah! si, le sceptre en main,
Trop fier d’un pouvoir surhumain,
Roi, tu prétends éclipser notre gloire,
À la victoire
On nous verra marcher soudain.

Malgré ta couronne
Tu trembleras,
Et de ton trône
Tu redescendras.

Les bras, les âmes,
Enfants et femmes,
Tout pour nous combattra,
Tout à nous s’unira,
Et contre toi sur nos pas entrainé,
Armé du fer et des flammes,
Le peuple entier marchera.

Ô belle France, ô noble enfant du ciel!
Chère patrie, ô tendre et bonne mère,
Toi qui n’as point ta pareille sur terre,
Et dont le nom est plus doux que le miel,
Jusqu’au moment où doit fuir l’existence,
Sois notre amour et l’objet de nos chants!
Répétons tous en chœur ces mots touchants:
Dieu protège la France! Dieu protège la France!

Du plus beau lys l’eclatante blancheur
N’égale pas celle de ta figure.
À pleines mains sur ton front la nature
A répandu la grâce et la fraîcheur.
Dans tes yeux bleus brille l’intelligence,
Et la gaieté de ses rubis en feux,
Divin bandeau, couronne tes chevaux.
Dieu protège la France! Dieu protège la France!

Dieu t’a donné la gloire des combats,
Dieu t’a donné la palme des batailles.
Et le sang pur de tes chaudes entrailles
Incessamment enfante des soldats.
Ton cœur ardent est sensible à l’offense,
Au noir courroux prêt à s’abandonner.
Il est aussi prêt à tout pardonner.
Dieu protège la France! Dieu protège la France!

Et toi, grand Dieu, toi, qui, du haut des cieux,
De l’univers tiens en main la fortune,
Sur ton enfant, notre mère commune,
Avec amour daigne jeter les yeux!
Dans l’avenir fais toujours qu’elle avance,
Grande parmi les grandes nations,
Et qu’à genoux toujours nous répétions:
Dieu protège la France! Dieu protège la France!